GALLIFORMES

Les plumes ne sont pas réparties de façon hasardeuse ou aléatoire sur le corps des oiseaux. Elles suivent un arrangement précis, qui est globalement commun à toutes les espèces d’oiseaux, même si quelques écarts existent. Les oiseaux possèdent plusieurs milliers de plumes chacun, elles sont disposées comme les tuiles d’un toit, les unes chevauchant les autres. Cela permet par exemple de ne pas se mouiller lorsqu’il pleut, les gouttes d’eau glissant sur les plumes comme sur des tuiles, sans jamais rentrer à l’intérieur, au contact direct du corps. Lorsque l’oiseau bouge, les plumes glissent les unes sur les autres pour s’adapter à la forme du corps de l’oiseau (par exemple lorsqu’un oiseau déplie ses ailes, ses rémiges primaires glissent les unes sur les autres pour couvrir toute la surface alaire déployée).